Salut à toutes et à tous,

Je serai absent lors de notre prochaine rencontre du 15 mai. C’est «  Hélène Bonvoisin  » qui sera l’animatrice principal et bien sûr, vous tous, les metteurs d’ambiance (comme d’habitude).

Donc, il y aura bien une séance le mercredi 15 mai à 10:00 h à la salle AVF.

Nous avons choisi de lire :  » La chambre des diablesses  »  de   Isabelle Duquesnoy

——————————————————————————————————————————————————

448 pages    ( Pocket 07/03/2024 )    4.02/5  228 notes

 » 442 accusés de commerce de sorcellerie.
36 condamnés à mort, dont ma mère, brûlée vive.
Sur ordre du roi. Et moi, sa fille, dois-je tout dire pour sauver ma tête ? « 
Depuis cinq heures du matin, la foule rassemblée devant le bûcher piaffe d’impatience de voir brûler celle que l’on surnomme « la Voisin ». Son supplice sera le divertissement à ne pas manquer. Ordre du roi.
On ne badine pas avec la colère de Louis XIV.
Accusée de sorcellerie et de crimes atroces, elle repousse le curé qui tente de sauver son âme et s’agite comme une possédée.
– Allez tous vous faire foutre !
Et d’un seul coup la fumée montant vers le ciel emporte les cheveux fondus de la plus redoutable empoisonneuse de Paris.
Bientôt, on soupçonne de complicité sa fille âgée de vingt et un ans. Ainsi, Marie-Marguerite devra tout dire : livrer les secrets de sa mère, révéler ses formules et la liste de ses clients dans la haute noblesse courtisane.
Mais cela suffira-t-il à sauver sa tête ?
L’un des plus gros scandales qui ébranla le règne du Roi-Soleil est ici raconté avec la truculence et la précision historique si singulières d’Isabelle Duquesnoy.

————————————————————————————————————————————————————–

Je vous souhaite une bonne lecture ( dans une chaise longue au soleil, il va bien finir par arriver )

Jean François Kerdraon.