Changer de ville, de région ou de pays dans des circonstances choisies ou subies, et ainsi s’éloigner de sa famille et de ses amis, modifier ses habitudes, perdre ses repères… n’est pas chose facile !

Arriver dans un nouveau lieu de vie, y trouver de nouveaux repères n’est pas anodin. Etre pour un temps « déraciné », réussir à intégrer une nouvelle communauté de vie, reconstituer un réseau social est une situation difficile voire douloureuse.

Accueillir est un acte d’engagement au service de l’autre… Accueillir, c’est aller vers l’autre… Dans le cadre de la mobilité géographique et sociétale, l’accueil revêt une dimension d’écoute, de partage pour répondre aux besoins, plus ou moins explicites, exprimés par les Nouveaux Arrivants.

Ces besoins couvrent de nombreux domaines de la vie personnelle et demanderont à s’inscrire dans un processus personnalisé, intégrant le facteur temps… comme une donnée incontournable de son succès.

La notion des « Etapes de l’accueil du Nouvel Arrivant » est ainsi essentielle car elle participe d’un processus actif partant du principe que toute personne nouvellement arrivée est porteuse d’un projet de vie sociale.

 

Zoom sur les étapes de l’accueil :

Le savoir-faire du réseau AVFLes AVF sont des associations, loi 1901, ayant toutes adopté les mêmes statuts en 2000. Elles sont sans appartenance politique, non confessionnelles, animées par des bénévoles. a conduit à l’élaboration des étapes de l’accueil du Nouvel Arrivant, qui fait de l’accueil une démarche progressive selon un processus personnalisé et évolutif.

Ce parcours contribue à satisfaire les besoins des Nouveaux Arrivants et à renforcer la cohésion sociale.

 

L’accueil : une responsabilité et une opportunité partagées

Collectivités locales et Entreprises sont des acteurs incontournables de la prise en charge de l’accueil des Nouveaux Arrivants :

  • La municipalité doit apporter une information claire et accessible, favoriser la mise en réseau des acteurs locaux et participer aux actions qui renforcent l’image et l’attractivité de son territoire…
  • Les entreprises avec l’émergence de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) prennent en compte la part de l’humain dans l’activité économique. A ce titre, l’accueil et la bonne intégration des salariés sont un enjeu très important dès lors que l’activité professionnelle impose ou propose la mobilité.

Qu’il s’agisse des collectivités locales ou des entreprises, conduire une politique ambitieuse en matière d’accueil impose de construire une méthode et de s’y tenir.  C’est pourquoi, une forme de contrat social s’établit entre les populations et leurs élus ou entre les salariés et leur entreprise pour lequel le réseau AVFLes AVF sont des associations, loi 1901, ayant toutes adopté les mêmes statuts en 2000. Elles sont sans appartenance politique, non confessionnelles, animées par des bénévoles. est le partenaire et le garant d’une humanisation de la mobilité.