Les calanques de Cassis.

 

Jeudi 12 mai à 7h30, les 10 randonneurs se sont rendus à Cassis où les attend une journée merveilleuse de randonnée dans les calanques entre Cassis et Marseille.

Départ à 10 heures depuis l’avenue Notre Dame à Port Miou, on se dirige plein Ouest, but final  » Luminy » où nous attendent les voitures pour le retour.

On ne fait qu’un aller simple, il n’y a pas de boucle.

Nous commençons par longer la belle calanque de Port Miou où sont ancrés des petites embarcations et où des bateaux plein de touristes sillonnent les calanques à partir de la mer. Ensuite, c’est la calanque de  » Port Pin « , la plage accueille déjà des baigneurs provocant des envies dans le groupe. On reprend, après ce rêve très bref, les choses sérieuses. Voilà qu’on surplombe la calanque ‘ d’en Vau « , avec une petite plage qui fait rêver les mêmes personnes du groupe. De là, la grande bleue nous apparaît majestueuse face à nous, à gauche, le  » cap Canaille « , la plus haute falaise d’Europe, et un peu en retrait, dans les terres, la  » couronne de Charlemagne « .

Après des montées et descentes successives, nous cheminons au dessus des falaises jusqu’à la  » grande Candelle  » où s’offre à nos yeux l’avancée du  » cap Morgiou « , au loin, on aperçoit l’île  » Riou « .

Encore quelques montées et descentes, parfois de l’escalade, on retient son souffle dans les descentes avant de finalement se retrouver au  » col de Sugiton « , la fin de notre périple avant   » Luminy « .

Un grand merci à Gilles et Georges de nous avoir menés dans cette escapade si pittoresque et merveilleuse. On aura parcouru environ 15 km, et entre 800m et 900 m de dénivelé cumulé. A l’arrivée c’est un rafraichissement qui nous attendait et bien mérité.

Ces photos sont dédiées aux personnes qui n’ont pu se rendre à la rando et à celles qui ne peuvent pas marcher, un peu de rêve, ça ne peut pas nuire.

 

Gérard Nicolet

 

Gérard Loizelet